OTIS RUSH

Otis Rush

R.I.P.  29 AVRIL 1935  –  29 SEPTEMBRE 2018

Black to the Music - Otis Rush logo header
Biographie

Adulé par les musiciens de blues et de rock, le légendaire guitariste – chanteur Otis Rush
est peut-être le bluesman le plus intense et le plus mélancolique de son époque.

Depuis les années 50, où il fait son entrée sur les charts avec le titre « I Can’t Quit You Baby »
sorti chez Cobra Records, Otis Rush influence des musiciens
tels que Michael Bloomfield, Peter Alison, Jeff Beck et Stevie Ray Vaughn.

Avec Buddy Guy et Magic Sam, ils ont été les pionniers du «West Side South», un son en mineur, caractérisé par des chants passionnés teintés de gospel et des rafales de riffs de guitare.

Son approche unique est compensée par sa technique de gaucher – jouant la guitare à l’envers et dans son dos, Otis Rush plie les cordes vers le bas pour un effet dramatique.

Black to the Music - Otis Rush 01

Né à Philadelphie (Mississippi – USA) en 1935, Otis Rush est un musicien autodidacte qui commence à jouer de la guitare à l’âge de huit ans. En déménageant à Chicago en 1949, il est initié au blues. Il prend la décision de devenir un artiste après avoir vu jouer Muddy Waters pour la première fois.

L’impact d’Otis Rush sur la scène locale a été immédiat. Son approche sophistiquée du blues suscite l’admiration de ses pairs, qui cherchent à imiter son jeu. Muddy Waters lui-même est devenu un de ses fervents admirateurs, disant même à Robert Palmer, dans le film documentaire Deep Blues  : « il est si bon, mec ».

Otis enregistre d’autres classiques pour Cobra Records au cours de la brève histoire du label. De 1956 à 1958, il écrit et enregistre le petit chef-d’œuvre « Double Trouble », le dévastateur « My Love Will Never Die », le perspicace « Three Times A Fool », le passionné « Keep On Loving Me Bab » et le titre « All Your Love (I Miss Loving) » inspiré par Earl Hooker.

Black to the Music - Otis Rush 02b

Produit par Willie Dixon, Otis Rush enregistre sur la côte ouest de Chicago, avec un combo comprenant Turner à la guitare, Big Walter Horton et Little Walter à l’harmonica et Little Brother Montgomery au piano. Eli Toscano, copropriétaire de Cobra, était un joueur et perd le label en 1959.

Otis va enregistrer pour Chess Records et Duke Records et mis à part la sortie du classique « So Many Roads, So Many Trains » pour Chess et de « Homework » pour Duke, les labels choisissent de ne pas exploiter son énorme talent.

Black to the Music - Otis Rush 04

Ils maintiennent sa carrière dans l’ombre jusqu’au milieu des années 60, où Otis participent à des sessions pour Vanguard Records sur la série d’anthologie populaire, Chicago / The Blues / Today!

Sous la direction de Michael Bloomfield et de Nick Graventes, Otis enregistre l’album sous-estimé Morning in the Morning en 1969, avec la section rythmique Muscle Shoals. Le morceau « Reap What You Sow » avec son intensité émotionnelle éblouissante est la pierre angulaire du blues moderne de Chicago.

Alors que le rock dérivé du blues a dominé les charts dans les années 70 et 80, Otis Rush a tourné à la fois à travers le pays et dans le monde, tout en étant honteusement sous-enregistré.

En 1971, il enregistre le joyau Right Place, Wrong Time pour Capitol Records. Inexplicablement, l’album reste au fond d’un tiroir jusqu’à ce qu’il soit repris cinq ans plus tard par le petit label Bullfrog.

 

En 1994, Il enregistre l’album acclamé par la critique Ain’t Enough Comin’ In pour le producteur John Porter sur Mercury Records. En 1998, il gagne un Grammy Award avec le titre « Any Place I ‘Going », issu de l’album du même titre, produit par le légendaire Willie Mitchell.

Au cours des années 2000, Otis apparaît dans des albums de Peter Green et John Mayall et contribue à des chansons des albums hommage à Eric Clapton, Led Zepplin et Bo Diddley.

Deux sorties très populaires sont au rendez-vous de l’année 2006, All Your Love I Miss Loving, Live au Wise Fools Pub, Chicago, enregistré en 1976, et une collection de cd/dvd Otis Rush et Friends: Live à Montreux 1986, avec Eric Clapton et Luther Alison, revisitant des moments renversants de l’histoire du blues.

Otis Rush décéde le 29 septembre 2018 des complications d’un accident vasculaire cérébral.

Gregg Parker, PDG et fondateur du Chicago Blues Museum, a déclaré à propos de Rush :

Il était l’un des derniers grands héros de la guitare blues. C’était un dieu électrique.

Dans le New York Times, Bill Friskics-Warren a déclaré :

Un chanteur richement émotif et un guitariste d’une grande compétence et imagination, Otis Rush était à l’avant-garde d’un petit cercle d’innovateurs de la fin des années 1950, avec notamment Buddy Guy et Magic Sam, dont la musique, imprégnée de R&B, a annoncé une nouvelle ère pour le blues de Chicago.

Avec une carrière de six décennies, Otis Rush aura été l’homme du blues par excellence continuant sans cesse à partager le blues, son blues, au monde entier.

source : site officiel
Discographie
Albums studios
1956-1958 - The Classic Cobra Recordings
Black to the Music - Otis Rush - 1956-1958 The Classic Cobra Recordings

01. I Can’t Quit You Baby
02. Sit Down Baby
03. Violent Love
04. My Love Will Never Die
05. Groaning The Blues
06. If You Were Mine
07. Love That Woman
08. Jump Sister Bessie
09. Three Times A Fool
10. She’s A Good ‘Un
11. It Takes Time
12. Checking On My Baby
13. Double Trouble
14. Keep On Loving Me Baby
15. All Your Love (I Miss Loving)
16. My Baby Is A Good ‘Un
17. I Can’t Quit You Baby (Take 3)
18. Little Red Rooster (Unissued)
19. Groaning The Blues (Take 3)
20. My Love Will Never Die (Take Unknown)
21. She’s A Good ‘Un (Take 4)
22. Three Times A Fool (Take Unknown)
23. Double Trouble (Take 3)
24. Sit Down Baby (Take Unknown)

1969 - Mourning In The Morning
Black to the Music - Otis Rush - 1969 Mourning in the Morning

A1. Me
A2. Working Man
A3. You’re Killing My Love
A4. Feel So Bad
A5. Gambler’s Blues
A6. Baby, I Love You

B1. My Old Lady
B2. My Love Will Never Die
B3. Reap What You Sow
B4. It Takes Time
B5. Can’t Wait No Longer

1974 - Screamin' And Cryin'
Black to the Music - Otis Rush - 1974 Screamin' and Cryin'

A1. Looking Back
A2. You Gonna Need Me
A3. It’s My Own Fault

B1. I Can’t Quit You Baby
B2. Every Day I Have The Blues
B3. A Beautiful Memory

1975 - Cold Day In Hell
Black to the Music - Otis Rush - 1975 Cold Day in Hell

A1. Cut You Loose
A2. You’re Breaking My Heart
A3. Midnight Special
A4. Society Woman

B1. Mean Old World
B2. All You Love I Miss Loving / Jam
B3. Cold Day In Hell
B4. Motoring Along

1976 - Right Place, Wrong Time (enregistré en 1971)
Black to the Music - Otis Rush - 1971 Right Place, Wrong Time

A1. Tore Up
A2. Right Place, Wrong Time
A3. Easy Go
A4. Three Times A Fool
A5. Rainy Night In Georgia

B1. Natural Ball
B2. I Wonder Why
B3. Your Turn To Cry
B4. Lonely Man
B5. Take A Look Behind

1978 - Troubles Troubles
Black to the Music - Otis Rush - 1978 Troubles Troubles

A1. You Got Me Runnin’
A2. Little Red Rooster
A3. Whole Lot Of Lovin’
A4. It’s Got To Be Some Changes Made
A5. You’ve Been An Angel

B1. You Don’t Have To Go
B2. Troubles Troubles
B3. I Miss You So
B4. Hold Your Train
B5. Same Old Blues

1994 - Ain't Enough Comin' In
Black to the Music - Otis Rush - 1994 Ain't Enough Comin' In

01. Don’t Burn Down The Bridge
02. That Will Never Do
03. Somebody Have Mercy
04. A Fool To You
05. Homework
06. My Jug And I
07. She’s A Good ‘Un
08. It’s My Own Fault
09. Ain’t Enough Comin’In
10. If I Had Any Sense, I’d Go Back Home
11. Ain’t That Good News
12. As The Years Go Passing By

1998 - Any Place I'm Going
Black to the Music - Otis Rush - 1998 Any Place I'm Going

01. You Fired Yourself
02. Keep On Loving Me Baby
03. Part Time Love
04. I Got The Blues
05. The Right Time
06. Looking Back
07. Any Place I’m Going (Beats Every Place I’ve Been)
08. Laughin’ And Clownin’
09. Pride And Joy
10. Have You Ever Had The Blues
11. Walking The Back Streets And Crying

Albums lives
1973 - Double Trouble Live Cambridge (édité en 2015)
Black to the Music - Otis Rush - 2015 Double Trouble LIVE Cambridge 1973

01. Intro – Watermelon Man
02. It Takes Time
03. I Can’t Quit You Baby
04. Keep On Loving Me Baby
05. Popcorn
06. Gambler’s Blues
07. Why I Sing The Blues
08. Please Love Me
09. Double Trouble
10. I Think It’s Gonna Work Out Fine
11. Please, Please, Please

1977 - Live In Europe
(édité en 1993)
Black to the Music - Otis Rush - 1993 Live in Europe

01. Cut You Loose
02. All Your Love
03. You’re Breaking My Heart
04. I Wonder Why
05. Feel So Bad
06. Society Woman / Love Is Just A Gamble
07. Crosscut Saw
08. I Can’t Quit You Baby
09. I’m Tore Up
10. Looking Back

1986 - Live In Japan
Black to the Music - Otis Rush - 1986 Live In Japan

01. Introduction / Tops
02. All Your Love
03. Please Please, Please
04. Killing Floor
05. Stand By Me
06. Lonely Man
07. Double Trouble
08. Right Place, Wrong Time
09. Got My Mojo Working
10. Gambler’s Blues (Encore)

1986 - Live At Montreux
(édité en 2016)
Black to the Music - Otis Rush - 2006 Live At Montreux '86

01. Tops
02. I Wonder Why (Will My Man Be Home Tonight)
03. Lonely Man
04. Gambler’s Blues
05. Natural Ball
06. Right Place, Wrong Time
07. Mean Old World
08. You Don’t Love Me
09. Crosscut Saw
10. Double Trouble
11. All Your Love (I Miss Loving)
12. Every Day I Have The Blues

1988 - Live In Chicago '88 (with Buddy Guy) (ré-édité en 2016)
Black to the Music - Otis Rush - 2016 Otis Rush & Buddy Guy – Live In Chicago '88

01. Introduction
02. Comin’ Home Baby
03. Jam
04. Instrumental
05. All Your Love
06. Crosscut Saw
07. I Wonder Why
08. Buddy Guy Intro Jam
09. Five Long Years
10. Look On Yonder Wall
11. Things (That) I Used To Do
12. I Smell A Rat
13. Gambler’s Blues
14. Post Show Interview (with Buddy Guy)

2006 - Live ...And In Concert From San Francisco
Black to the Music - Otis Rush - 2006 Live...and in Concert from San Francisco

01. I Wonder Why
02. All Your Love (I Miss Loving)
03. It’s My Own Fault
04. 717
05. I Can’t Quit You Baby
06. Feel So Bad
07. Got My Mojo Working

Black to the Music #16 - Tribute to... OTIS RUSH (25 Avril 2021)

Black to the Music #16 - avril 2021LIVE #01 // at Joe’s Place (Cambrige, MA – USA, May 4th, 1973)

  • 00:01:53 – Intro – Watermelon Man
  • 00:09:43 – It Takes Time
  • 00:13:23 – I Can’t Quit You Baby
  • 00:19:22 – Keep On Loving Me Baby
  • 00:22:23 – Popcorn
  • 00:26:40 – Gambler’s Blues
  • 00:32:38 – Why I Sing The Blues
  • 00:38:23 – Please Love Me
  • 00:43:07 – Double Trouble
  • 00:46:32 – I Think It’s Gonna Work Out Fine
  • 00:51:34 – Please, Please, Please
    _______________________________________

  • 00:57:12 – Double Trouble (extract)
  • 00:58:00 – My Love Will Never Die (extract)
  • 00:59:18 – Three Times A Fool (extract)
  • 00:59:57 – Keep On Loving Me Bab (extract)
  • 01:00:29 – All Your Love (I Miss Loving) (extract)
  • 01:01:30 – So Many Roads, Somany Trains (extract)
  • 01:02:24 – Homework (extract)
  • 01:03:28 – Reap What You Sow (extract)
  • 01:05:18 – Any Place I ‘Going (extract)
    _______________________________________

LIVE #02 // San Francisco live (1999)

  • 01:06:16 – I Wonder Why
  • 01:13:20 – All Your Love (I Miss Loving)
  • 01:22:05 – It’s My Own Fault
  • 01:32:05 – 717
  • 01:37:45 – I Can’t Quit You Baby
  • 01:45:58 – Feel So Bad
  • 01:51:20 – Got My Mojo Working